Les actualités Flamme & Co

prix pop gault et millau
France Bleu Alsace parle de nous ! 
Guillaume Chhum-France Bleu Alsace

Le Gault et Millau Tour a fait étape ce lundi à Kaysersberg. Le célèbre guide jaune a récompensé 13 restaurateurs et artisans des métiers de bouche. Sept Alsaciens ont décroché un prix dans ce palmarès du Grand Est.

Le Gault et Millau Tour a fait étape ce lundi à Kaysersberg. Un tour de France, pour décerner des récompenses gastronomiques, dont la première étape était dans le Grand Est. Treize chefs et des artisans de la gastronomie ont été récompensés. 

Il y a 7 récompenses pour l'Alsace. Des prix décernés après la parution du Gault et Millau version papier au mois de novembre. 

L'Alsace se distingue avec 7 récompenses 

Parmi les 13 lauréats, on peut féliciter Yannick Germain, de l'Auberge au Boeuf à Sessenheim qui décroche le titre de Grand de Demain. Il y a aussi Bernard Leray de la Nouvelle Auberge à Wihr-au-Val qui obtient le titre de Tradition d'aujourd'hui Grand Est. Tous les deux sont déjà étoilés au Guide Michelin

Distinction également pour Benoît et Alexy Fuchs pour le Gavroche à Strasbourg, il décroche le titre : Transmission Grand Est. Michaël Wagner est distingué Sommelier Grand Est, il exerce au restaurant 1741 à Strasbourg. 

Le titre de Jeune Talent Service en Salle pour Cédric Kuster qui est au restaurant La Casserole à Strasbourg. 

La pâtisserie n'a pas été oubliée . Laurent Kieny de la pâtisserie Kieny à Riedisheimdécroche le titre de Pâtissier Grand Est

Enfin les jeunes trentenaires Yoan Jacquet et Pierre Moiso, qui viennent de reprendre le "Flamme and Co" d'Olivier Nasti à Kaysersberg ont obtenu le titre de Pop Grand Est qui récompense les établissements originaux et les "petites tables". 

Des distinctions qui permettent à ces établissements d'avoir une belle reconnaissance du "guide jaune", l'un des guides les plus influents dans le milieu de la gastronomie  après le Guide Michelin.  Il attribue chaque année des toques de 1 à 5 et distingue les meilleurs restaurants

Des prix qui vont attirer encore plus de public dans leurs restaurants ou pâtisserie. 


27 févr. 2019
Déclarez-votre-flamme
Déclarez votre flamme au Flamme and Co !

Du Jeudi 14 Février au Dimanche 17 Février 2019, venez profitez de notre menu Saint V

...

29 janv. 2019
Flamme & Co
Les Nouvelles Gastronomique parlent de nous!
Par Sandrine Kauffer - alsace.nouvellesgastronomiques.com

C’est officiel depuis le le début du mois de janvier 2019, Olivier Nasti a cédé son dernier restaurant Flamme and Co à Kaysersberg (68) situé juste

...

«J’avais fait l’ouverture du premier restaurant Le Flamme and Co en 2006», raconte Yoan Jacquet. «J’ai travaillé pendant 7 ans avec Olivier Nasti, dont 6 ans au Flamme and Co. J’en ai gardé un si bon souvenir. Avec, Pierre, nous souhaitions acquérir un fond de commerce et nous installer. Olivier Nasti a bien voulu nous accompagner dans nos visites pour nous conseiller, notamment sur les équipements en cuisine et au cours de nos conversations, nous lui avons dit que nous rêvions du Flamme and co et ca c’est fait ! » 

Olivier Nasti sourit : «C’est vrai, ce n’était pas une volonté de vendre, mais une opportunité ». 

Le Meilleur Ouvrier de France était l’ambassadeur de la tarte flammée au feu de bois revisitée. On se souvient des best-seller, la flammée aux 7 herbes fraîches, ses tomates confites et copeaux de vieux parmesan, la flammée avec du jambon cru de Parme, la flammée au saumon, sauce aigrelette, nougatine, puis celle au foie gras poêlé, compote de rhubarbe, poivre séchuan et spéculos. 

Le premier restaurant Flamme and Co était porté par un trio : les frères Olivier et Emmanuel Nasti avec Olivier Lammert. Ils ont ouvert le Flamme and Co de Strasbourg en 2010, puis celui de Mulhouse en 2014. Après une restructuration des équipes, le départ d’Emmanuel Nasti qui a repris la société Henner Marchand de vins, les restaurants de Strasbourg et Mulhouse ont été cédés. 
Et, le dernier, l’historique, vient de fraichement quitter le giron Nasti. 

«C’est aussi un exemple de transmission réussie, quand on cède l’entreprise à des anciens collaborateurs qui vont poursuivre le concept. Il y aura une continuité. Je vais les accompagner avec bienveillance. Je les connais, je leur fais confiance, nous travaillerons en bonne intelligence car les clients de l’hôtel pourront déguster une tarte flammée au cours de leur séjour. Il y a un triptyque intéressant et complémentaire avec la table gastronomique, la winstub et la flammée revisitée. Je leur souhaite un beau succès. Le chambard est une maison qui forme et qui montre l’exemple entrepreneuriale. C’était le bon timing, car j’ai la volonté de me concentrer sur mon restaurant gastronomique et le Chambard, qui sont ma priorité. C’est simplement une page qui se tourne », précise Olivier Nasti.

"Nous sommes nostalgiques des premières heures du restaurant-concept. Nous allons "raviver la flamme", s'exclament le duo de jeunes entrepreneurs. "Nous avons repris le fond de commerce et dans deux ans, nous ferons l'acquisition des murs. Nous relançons les soirées musicales avec Dj, et travaillerons avec des producteurs locaux. Nous sommes détenteurs d'une cinquantaine de belles recettes signées par Oliver Nasti; de la traditionnelle aux plus élaborées. 

 

Yoan Jacquet et Pierre Moiso reprennent le Flamme and co à Kaysersberg ©Cook and Shoot/Nouvelles Gastronomiques


24 janv. 2019
Flyer 
Le Flamme & Co change de main !

A partir du 12 janvier 2019, le Flamme & co ravive la flamme ! 

A cette occasion Yoan, Pierre et toute l'équipe du Flamme & Co vous attendent nombreux pour mettre le feu avec notre Dj !!!


5 janv. 2019